24/04/2017

Spots (Dejardin) : sûte: 2840-2859

2840

macrale

Macrale d' awous'.

 

litt. Sorcière d'août.

Enchanteresse. — Est-ce une allusion aux cigales (cok d' awous') qui chantent tout l'été, et dont le bruissement avait autant de charme pour les anciens que la voix des sirènes ?

 

2841

macrale

C' è-st-ine vraie macrale, èlle èstchantereût l' coucou so l' mér.

 

litt. C'est une sorcière, elle enchanterait le coucou sur la mer.

C'est une coquette.

 

2842

macrale

À propôs d' macrale, djâsans on pô d' vosse mére.

 

litt. A propos de sorcière, parlons un peu de votre mère. Détournons la conversation.

 

2843

sôrt

SORTE

Vât mi 'ne sôrt qui l' ôte.

 

litt. Vaut mieux une sorte que l'autre.

On répond ainsi à ceux qui disent : Autant l'un que l'autre.

 

2844

sot

SOT

Filoguèt n' èsteut nin pus sot.

 

litt. Filoguet n'était pas plus sot.

filoguet était le bouffon d'un ancien prince de Liège.

Le peuple a gardé le souvenir de quelques-unes de ses facéties. C'est ainsi que le prince devant un jour se rendre à Maastricht avec toute sa suite, il ne se trouva pas de place pour le fou dans les voitures de la Cour. Filoguet se mit à cheval sur un bâton (equitare in arundine longa), et arriva au but presqu'en même temps que les équipages. Le prince l'aperçut chevauchant et gambadant sur la place : « Kimint as-se vinou cial? » lui demanda-t-il. — Oh ! monsègneûr! répartit Filoguet, wêre pus vite qu' à pîd.

On remarquait dans la belle collection de tableaux de feu le professeur Lombard, de Liège, un portrait de Filoguet, coiffé d'une toque, la plume à l'oreille.

 

Filoguèt n' èsteût nin pus sot.

(DE CARTIER, DE VIVARIO, etc. Li voyèdje di Tchaudfontin.ne. I, sc. 3. 1757)

 

2845

sot

On sot advise bin on sûti.

 

litt. Un fou avise bien un sage.

On ne doit pas s'offenser d'être regardé par son inférieur.

(ACAD.)

Pr. fr. Un chien regarde bien un évêque.

 

2846

sot

Li sot l' done èt l' sûti l' prind.

 

litt. Le sot le donne et le sage le prend.

Morale des avares.

 

TOURNAI   CACHACROUTE

Tè sés, fîye, dins ç' meonde-ci, l' seot, i deone et l' sâje, i prind.

(Pierre BRUNEHAULT (Leroy). In ménâje d' francs pauves. Sc. 2. 1891)

 

ROUCHI L' sot, i done, l' sâje, i prend.

(HÉCART. Dict.)

 

2847

sot

Qwand lès sots s' lèvèt, lès tchèyîres toumèt.

 

litt. Quand les sots se lèvent, les chaises tombent.

Se dit aux gens maladroits et guindés, qui renversent tout sur leur passage.

 

2848

sot

I gn-a nou si sot qui n' pinse in-ôte pus sot qu' lu.

 

litt. Il n'y a pas de fou qui ne pense un autre plus fou que lui.

Pr. contr. Un sot trouve toujours un plus sot qui l'admire.

(BOILEAU)

 

2849

sot

S' i n' èst nin sot, li roi n' èst nin nôbe.

 

litt. S'il n'est pas sot, le roi n'est pas noble.

Il est fou incontestablement. (LITTRE)

Fig. Il est fou ou le roi n'est pas noble.

 

TOURNAI   Si t' n' ès pos seot, l' rwa n' èst pos noble.

 

2850

sot

I gn-a qu' lès sots qui dismintichenut lès djins. (NAMUR)

 

litt. Il n'y a que les sots qui démentent les gens.

C'est un acte d'irréflexion, ou le signe d'une mauvaise

éducation et d'une présomption ridicule, que d' infliger un démenti à quelqu'un.

A quoi bon se montrer et comme un étourdi,

Me venir démentir de tout ce que je dis ?

Molière. L'étourdi, I, sc. 5)

 

2851

patâr

SOU

C' è-st-on patâr qui n' a ni pèye ni tièsse.

 

litt. C'est un sou qui n'a ni pile ni face.

Pr. fr. — Etre usé comme un vieux sou. Etre usé jusqu'à la corde.

 

C' è-st-on patâr qui n' a ni pèye ni tièsse,

On vî cokemâr qui n' tint pus nou brouwèt.

(V. Collette. Li coûr)

 

2852

patâr

I n' fât nin qwèri lu dièrin patâr.

(STAVELOT)

 

litt. Il ne faut pas chercher le dernier sou.

 

VAR. stavelot  On n' sâreût aveûr lu dièrin patâr.

litt. On ne saurait avoir le dernier sou.

Il ne faut pas chercher à obtenir tout ce qu' on désire. — On ne peut obtenir tout ce qu' on désire.

 

2853

sofler

SOUFFLER

Sofler l' tchôd èt l' freûd.

 

litt. Souffler le chaud et le froid.

Louer et blâmer une môme chose, parler pour et contre une personne, être tour à tour d'avis contraire. (ACAD.)

Pr. fr. — Souffler le chaud et le froid.

 

Dji n' dwèmereus nin po 'ne empire

Avou vos disos l'même teut.

Eri d'mi les djins d' cisse tire,

Qui sofflet li chaud et l' freûd,

(BAILLEUX. Li sâvadje èt l' passant. Fâve. 1886)

 

NIVELLES  I pourte l' iau dins 'ne min éyèt l' feû dins l' ôte.

 

 

2854

sofri

SOUFFRIR

Sofri l' mwèrt èt l' passion.

 

litt. Souffrir la mort et la passion.

Eprouver de grandes  douleurs ou être très impatienté.

(ACAD.)

Pr. fr. — Souffrir mort et passion. Cité par FORIR. Dict.

 

mons  Çoula faît què quand on dévrot indurer morte et passion, i faut prinde tout ça éd du qu' ça vît, ça vét dîre du bon costé.

(Ârmonak du Borinâje. 1849)

 

2855

sofri

I fât sofri (/ èdurer) çou qu' on n' pout espêtchî.

 

litt. Il faut souffrir ce qu' on ne peut empêcher.

Il faut avoir de la résignation, de la philosophie. — Il faut faire de nécessité vertu.

Pr. fr. — II faut vouloir ce qu' on ne peut empêcher.

Tendre les bras à son destin, c'est de tous les moyens le plus infaillible pour en adoucir les rigueurs.

(QUITARD. Dict. des prov. 1842)

 

MONS I faut soufri ç' qu' on n' peut nié impêcher.

(MONTRIEUX. Dès nouviaus contes dés kiés. 1850)

 

BORINAGE  Què diâbe volez fé ? I faut bîn voulwar çou qu' on n' peut nié impècher : après ç' timps-ci, no d-arons d' l' aute.

(Armonak du Borinâje, in patwas borin. 1849)

 

SAINT-QUENTIN  I faut voulwar chou qu' in n' put pas impêcher.

 

2856

solé

SOULIER

Avou l' linwe d' ine feume èt l' hin.ne d' on curé, on faît dès fameûs solés.

 

litt. Avec la langue d'une femme et la haine d'un curé, on fait de fameux souliers.

Ils ne sont pas à user.

Louer et blâmer une môme chose, parler pour et contre une personne, être tour à tour d'avis contraire. (ACAD.)

Pr. fr. — Souffler le chaud et le froid.

 

Dji n' dwèmereû nin po 'ne empîre

Avou vos dizos l' min.me teût.

Èri d' mi lès djins d' cisse têre,

Qui soflèt l' tchôd èt l' freûd,

(BAILLEUX. Li sâvadje èt l' passant. Fâve. 1886)

 

NIVELLES I pourte l' iau dins 'ne min éyèt l' feû dins l' ôte.

 

2857

solé

I n' fât nin taper sès vîs solés èvôye s' on 'nn' a dès noûs.

 

litt. Il ne faut pas jeter ses vieux souliers dehors (en voie), si l'on n'en a de neufs.

Un espoir brillant ne doit pas nous faire renoncer à une position modeste mais assurée. — Il ne faut pas lâcher la proie pour l'ombre, etc.

 

BASSE-ALLEMAGNE  Man muss das schmützige Wasser nicht weggiessen, bis man reines hat.

 

 2858

solé

I gn- a nou si baî solé qui n' divinse savate.

 

litt. Il n'y a si beau soulier qui ne devienne savate.

Tout s'use à la longue. Il n'y a si belle femme que la vieillesse n'enlaidisse.

Pr. fr. — il n'y a si beau soulier qui ne devienne savate.

(ONDIN. Curiositez françaises. 1640)

 

VERVIERS

À sièrvi, l' fièrmint d'vint bate,

L' pus baî solé d'vint savate.

(renier. Spots rimés, 1871)

 

2859

sope

SOUPE

Mouyî come ine sope.

 

litt. Mouillé comme une soupe.

Très mouillé. (ACAD.)

Pr. fr. — Trempé, mouillé comme une soupe.

Rien que d'les voir,

J'ai mon mouchoir

Qu'est trempé comme une soupe...

(DÉSAUGIERS. Pot-pourri de la Vestale)

 

JALHAY    PIÈRÈTE

Dji n' so mây malâde, mi ; dj' a portant atrapé hîr tote lu lavasse so l' cwarp, dj' èsteû ossi frèhe qu' one sope.

(XHOFFER. Lès deûs sorodjes I, sc. 8.1861)

 

NIVELLES Trimpé comme ène soupe ; frèche come ène cane.

 

 

10:50 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.