07/01/2017

Spots (Dejardin) (sûte) : 3000-3009

3000

trau

TROU

Quî louke â trau n' èst nin co mwèrt.

 

litt. Celui qui regarde au trou n'est pas encore mort.

Quolibet adressé aux curieux, aux indiscrets.

Cité par Forir Dict.

 

Golzau  Èt pwîs vos-èstez bèle à vwèr.

Marèye Bada Qui louke â trau n' èst nin co mwèrt.

(De Harlez, de Cartier, etc. Li voyèdje di Tchaufontin.ne. II, sc. 4. 1757)

 

Dji va so l' sou èt po mî vèy dji m' mèt' so l' bètchète di mès pîds. Ey, di-st-onk, brèyant di s' pus fwèrt : Quî louke â trau n' èst nin co mwèrt.

(DUMONT, Mathî l' Ohaî, Cantate. B. et D.. Choix de chansons.)

 

Ci fout apreume adon, qui lès-assidjîs provît qui 1' ci qui louke â trau n' èst nin co mwèrt, ca leû keûstisté n' èsteût qu' on beû.

(MAGNÉE, Li crèn'kinî dè prince-abé di Stâvleû, 1867)

 

3001

trau

Soris qui n' a qu' on trau èst bin vite prîse.

Ou :  Pauve soris, qui n' a qu' on trau !

 

litt. Souris qui n'a qu'un trou est bien vite prise.

Ou :  Pauvre souris, qui n'a qu'un trou !

Quand on n'a qu'une ressource, qu'un expédient, il est difficile de réussir, de se tirer d'affaire. (Acad.)

 

Pr. fr. — Souris qui n'a qu'un trou est bientôt prise. — Il est bon d'avoir deux cordes à son arc. — II ne faut pas mettre tous ses œufs dans un même paniur.

Dolente la souris qui ne set qu'un seul pertuis.

(XIIIe siècle.) Cité par Forir. Dict.

 

Tatène

Qwand on n' a nole mohone prète

Et qu' on deût baguer so 1' côp,

C' èst so l' pavêye qu' on repète :

Pauve soris, qui n' a qu' on trau.

(willem et bauwens. Les toûrsiveûs, Sc. 3. 1882)

 

Verviers. LISA

L' soris qui n' a qu' on trau, dit-st-on, èst bin rade prîse,

Dj'a l' tchance d' aveûr intrêye so deûs rowes è m'  noûve djîse.

(Renier, Li mohone à deûs faces, Sc. lre, 1873.)

 

var. Verviers Pauve runaud qui n' a qu' ô trau.

 

var. Namur Soris sins trau èst bin rade prîje.

 

Marche   Pauve soris qui n' a qu' on trau.

 

var. Marche   Pauve sôdàr qui n' a nin s' fèsik.

 

Charleroi  

Dins ç' monde-ci, bièsse èt djins, r'tènèz bin ça, Françwèse,

C' èst qu' ène soris qui n' a qu' in trau, c' è-st-ène pauve bièsse.

(BERNUS, Li mârcote dins l' guèrnî, Fauve, 1873)

 

Jodoigne  Pôve sorës quë n' a qu' on trau.

 

var. Nivelles  Poûve soris qui n' a qu' in trau.

 

3002

trau

I n' faut nin stoper les traus pa èwou-ce qui lès-êwes vègnenut. 

(Namur)

 

litt. Il ne faut jamais boucher les trous par où les eaux viennent.

Il ne faut pas se priver de ressources à venir, dépenser son revenu d'avance.

 

Pr. fr. — Tuer la poule aux œufs d'or. — Manger son blé en herbe.

 

var. Beauraing.

Lèye, èlle aveut l' pacyince do v' choûtè, do v's aurdè,

Pace qu' on n' sitope nin l' trau pa wice qui lès sous v'nèt.

(Vermer, Lès sôléyes, 1802)

 

var. Jodoigne.

I n' faut jamaîs stoper l' trau pa où qu' lès caurs vèn'nèt.

 

var. Nivelles.    

I n' faut jamaîs bouchî l' trau pa iuce-què lès liârds viènent.

 

3003

trau

Ottant d' traus, ottant di tch'vèyes.

 

litt. Autant de trous, autant de chevilles. 

Se dit en parlant d'une personne qui trouve à tout, des réponses, des excuses, des défaites, des expédients. (ACAD.)

 

Pr. fr. — Autant de trous, autant de chevilles ; autant de chevilles que de trous.

 

Il n'y a point de trou qu'il n'y trouve une cheville.

(OUDIN. Curiosités françaises. 1640)

Cité par Forir. Dict.

 

Dinant                                       

Douwârd  Avou one miète di chance..... èt on pinson come dj' ènn' aî onk.....gn-a ostant d' traus qui d' coches.

(V. Collard,  Li tinderîye à  l' amourète,  I, sc. 8. 1890)

 

3004

trau

Vola l' vraî trau dins l' èplausse. (namUr)

 

litt. Voilà le vrai trou dans l'emplâtre.

Voilà la partie faible.

 

Pr. fr. — Voilà le hic. — Voilà l'enclouure. — Voilà le défaut de la cuirasse.

 

Namur

Dj' a rovî one saqwè, i faut qui dj' vos-è cause,

Ca c' èst là l' grande afaîre, li vraî trau dins l' èplausse,

Li plus grand tch'vau d' bataye di nos pus grands savants.

(DEMANET. Oppidum Atuaticorum. 1843)

 

var. mons.                          

Vwar èl  joûr pa l' trau.

 

3005

trau

I l' a faît intrer d'vins on trau d' soris.

 

litt. Il l'a fait entrer dans un trou de souris.

Se dit d'un homme qui en fait trembler un autre, par sa présence. (Acad.)

 

Pr. fr. — II le ferait mettre dans un trou de souris. Cité par Forir. Dict.

 

3006

trau

I fât turtos passer po l' min.me trau.

 

litt. Il faut passer tous par le même trou.

Il nous faut tous mourir.

 

3007

trau

Fé on trau è l 'leune.

 

litt. Faire un trou à la lune.

S'enfuir sans payer ses créanciers. (Acad.) — Faire faillite, manquer à ses engagements.

 

Pr. fr. — Faire un trou à la lune.

 

variante    Fé on trau è s' meur.

V. quitard. Dict., p. 510. Cité par Forir. Dict.

 

Dji veû dès cis qui fèt fôrteune,

Et qu' ont todi l' pleume â tchapê.

Sûremint qu' is fèt dès traus è l' leune.

Ou qu' is ramassèt â hopê.

(HOCK. Li blanc skèlin. 1860)

 

Verviers                 

Aglidjant bîse à l' fôrteune,

Pûrit fé dès traus è l' leune.

(Renier. Spots rimês, 1871)

 

Namur             

Li cia qu' aureûve faît on trau didins l' lune,

Ni vôreûve pus travayî, c' èst conu.

(J. Colson. L' égalité, Ch. 1862)

 

Beauraing  

C' è-st-aujîye à pinsè qwand gn-a tos lès djoûs piètes,

On faît des traus dins l' lune, èt po payî lès dètes,

I faut vinde tot ç' qu' on-z-a.....

(vermer. Lès sôléyes, 1862)

 

Mons

Cè n' èst niè lès riches què l' gouvèrneumint veut qui leû bayetèt dès iârds pour boucher sès traus à la lune.

(Arm. dè Mont. 1884)

 

3008

trau

Èsse di l' aute costé dè trau qu' lès qwate boûfs ont passé.

 

litt. Etre de l'autre côté du trou par où les quatre bœufs ont passé.

Etre à l'abri, hors d'un mauvais pas, d'une méchante affaire.

 

Dj' ènnè a k'nohou co traze qui s' avît bin pinsé,

Di l' ôte costé dè trau qu' lès qwate boûfs ont passé.

(Thiry, Ine copène so l' manèdje, 1858)

 

Mâgré qu' çoula li warantihahe qu' il èsteût po l' moumint, à l' avrûle di saqwantès riskeûres, i n' èsteût portant nin co di l' ôte costé dè trau qu' lès qwate boûfs ont passé.

(MAGNÉE. Li crèn'kinî dè prince  abé di Stâveleû, 1867)

 

variante.

Maîs 'le n' èsteut nin où-ce qui lès qwate boûfs ont passé,

Qui dè contraîre; ca d'vant qu' èle n' eûyihe clôs 'ne oûy,

Li vèye feume, come on spér, aléve lès tracasser

Et tote li nut' â long, l's-î aléve tchanter pouye.

(Bailleux. Li vèye feume èt sès deûs fèyes, Fâve, 1856)

 

variante

Atote, dè coûr, nos-èstans francès,

— Vos n' èstez nin co wice qui lès qwate boûfs ont passé ; dji côpe.

(HOCK, La famille Mathot, 1866)

 

variante

Maîs dji n' èsteû nin co wice-qui lès qwète boûfs ont passé.

(Peclers, Djérâ l' afiché, Ch. 1877)

 

3009

tropê

TROUPEAU

S' i gn-a 'ne mâle bièsse è tropê, c' èst lèye qui v's-oyez brêre.

 

litt. S'il y a une mauvaise bête dans un troupeau, c'est celle-là que vous entendez crier.

Les méchants s'empressent toujours de se plaindre.

 

Ll BOTERÈSSE

Ci n' ârè stu qu' vos deûs, qu' ont stu câse di l' afaîre,

S' n-a 'ne mâle bièsse è tropê, c' èst lèye qui v's oyez braîre.

(Hannay,  Li mâye neûr da Colas, II, sc. 5. 1866)

 

 

16:38 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.