12/09/2010

Spots (sûte)

 

3121

vilin

VILAIN.

Fez dè bin à on vilin, i v' tchêye è l' min.

 

litt. Faites du bien à un vilain, il vous chie dans la main.

 

Un avare, pour se dispenser de la reconnaissance, se plaint même des services qu'on lui rend. Et dans un sens plus étendu: un malhonnête homme paie ordinairement d'ingratitude les services qu'on lui rend. (acad.)

 

Pr. fr. — Graissez les bottes d'un vilain, il dira qu'on les lui brûle. — Chantez à l'âne, il vous fera des pets.

Cf. rabelais, liv. I, ch. 21; loysel, Inst. cout., n° 49.

 

Oignez vilain, il vous poindra. Peignez vilain, il vous oindra.

(LEROUX DE LlNCY, t.   II, p. 1 OC.)

 

Oignez le vilain la paume et il chira ens.

(Proverbes vulgaux et ruraux, XIIIe siècle.)

 

Malo, qui bene facit, pejorem facit. Cité par forir. Dict.

 

variante.           

C' è-st-ine saqwè qu' on dit : oblidjîz on vilin

Et lu v' rètcherè è l' min.

(BAILLEUX, L' ome èt l' sint d' bwès, Fåve, 1852)

 

variante

colas Avez v' dilaké lès cowètes di vosse boûsse, Mitchî, po l' måvas pèkèt qui v's-avez bu ?

(À pårt) On-z-a rêson dè diîe, fez dè bin à on tchin, i v' hagne è l' min.

(DD. salme, Ine sîze amon Jacques Bouhtay, Sc. 10, 1879)

 

maRche

Après lès binfaîts, on vilin

T' frè one saqwè qui pûwe è l' mwin.

(alexandre,  P'tit corti, 1860)

 

namuR

Fioz do bin à on vilin,

On sét todi ci qu' il è r'toûne.

(J. colson, Bèrtine èt Mérète, Ch. 1862)

 

var. namur

Fioz do bin à on pourcia, i vos tchîrè dins l' mwin.

 

 

charleroi 

Fèyèz du bin à in vilin,

I vos tchîra dins vo mwin.

(bernus,  Azôr èyèt Picârd du grand monarke, Fauve, 1873)

 

var. mons  Rindez sèrvice à-n-in baudèt,

I vos faît in pèt à vo nez.

 

lille  (France) Qui fait du bien à-n-un vilin,

Est sûr qu' i li crachera dins s' min.

(desrousseaux, Chansons lilloises, 1854)

 

st-quentin  (France) Graissiez lès botes d' in vilin, in n'a qu' chès crotes d' rèste.

- Oblijez in baudèt, i vous fwèt in pèt.

(CORBLET, Glossaire, 1851)

 

Prov. provençal.  

Vougnas villain vous pougnera,

Pougnas villain vous vouignira.

(Revue des langues romanes, 1881)

 

 

12:27 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.