12/09/2010

Spots (sûte)

3100

vrêy

VÉRITÉ

On n' dit si bin l' vrêy qui tot riyant.

 

litt. On ne dit (jamais) si bien la vérité qu'en riant.

Souvent, à l'aide d'une plaisanterie, on peut dire des choses qui blesseraient si elles étaient dites sérieusement.

 

Castigat ridendo mores.

 

variante.   C' èst tot riyant qu' Harlikin dit 1' vrêy.

litt. C'est en riant qu'Arlequin dit la vérité.

 

variante.   biÈtEmÉ.

I n' qwîrt qu' ine saqwè, c' èst dè dîre li vrêy tot tchantant.

(SALME. Ine sîse èmon Djåke Bouhetê. Se. 4. 1879.)

 

verviers.  Momus è-st-ine longue lêwe

Qui dit 1' vrêy en riyant.

Maîs c' èst tos côps d' èpèye è l' êwe,

Et, come on dit,  lâver l' morian.

(xhoffer. Êpigramme. 1860.)

 

namur.                         

On dit sovint l' vèrité en riyant.

 

lille.                       Bouche qui rit n' blèsse pèrsone.

(vermesse. Voc. du patois lillois. -1861.)

 

3101 

vrêy

Si c' èst vrêy oûy, cè l' sèrè co d'min.

 

litt. Si c'est vrai aujourd'hui, ce le sera encore demain.

La vérité est immuable.

Se dit lorsqu'on ne veut pas accepter de suite les affirmations de quelqu'un, lorsqu'on veut avoir le temps de les contrôler.

 

3102

vrêy

C' èst si vî qui c' n' èst pus vrêy.

 

litt. C'est si vieux que ce n'est plus vrai.

C'est une chose qu'il faut oublier,  dont on  ne doit plus s'occuper.

 

simon.

Oh ! lèyans-le à rés' ; c' èst d'djà si vî qui ç' n' èst pus vrêy.

(Jean bury. Les deux fious. III, sc. VI. 1892.)

 

3103

vrêy

Qwand i dit l' vrêy, i lî tome on dint.

 

litt. Quand il dit la vérité, il lui tombe une dent.

« Se dit des menteurs d'habitude. »

(remacle. Dict. 4839.)

 

Ni fé nole astème sor lu, qwand i dit 'ne vrêye, i lî tome on dint èt s' lès-a-t-i co tos lès trinte-deûs.

 

var. mons.   zidÔre.

I  n' li tombe nié ène dint chake fwas qu' il a minti, assûré ; sans ça, il a bé long­temps qu' i n' sarwat pus ronjer d' ossiau.

(J. decléve. Totor et Choumaque. Se. 2. 1889.)

 

var. nivelles.   Quand i dit l' vèrité, i cwat qu' i mint.

 

3104

vèrité

L' vérité n' èst nin todi bone à dîre.

 

litt. La vérité n'est pas toujours bonne à dire.

II ne suffit pas d'avoir raison, il faut avoir du tact. Toutes vérités ne sont pas bonnes à dire. (acad.)

 

Pr. fr. — Quand on a la main pleine de vérités, il n'est pas toujours bon de l'ouvrir.

Cf. II ne faut pas parler de corde dans la maison d'un pendu.

 

biÈtEmÉ.

I n' qwîre qu' ine saqwè, c' èst dè dîre li vraiêy tot tchantant.

miTchÎ.

C' èst mutwè on dèfaut ; on spot dit qui l' vèrité n' èst nin todi bone à dîre.

(DD. SALME. Ine sîze èmon Jacques Bouhtay. Se. 4. 1879.)

 

jodoigne.   Lë vèrëté c' èst bia, min volà 1' pîre,

Èle n' èst ni todë boune à dîre.

 

frameRies. Maîs, malgré qué 1' vérité n' èst ni toudi bone dîse, dju vu r'dîre quand min.me.                                             

(bosquètia. Tambour battant. 1887.)

 

basse-allemagne. — Man muss nicht immer die Wahrheit sagen.

 

3105 

vérité

I a 'ne saquè qu' on n' in.me ni d' intinde, c' èst sès vèritès.                                    (Soignies)

 

litt. Il y a une chose qu'on  n'aime  pas à entendre, ce sont ses vérités.

Les reproches qui offensent sont presque toujours mérités.

(LlTTRÉ.)

 

3106

vèrat

VERRAT

On vèrat qui mosteûre si quowe vât mî qu' ine feume sins ritenowe.

 

litt.       Un verrat qui montre sa queue,

Vaut mieux qu'une femme sans retenue. Une femme sans pudeur se ravale au-dessous de la bête la plus immonde.

 

3107

vêre

VERRE

L' ci qui câsse lès vêres, lès paye. (marche.)

 

litt. Celui qui casse les verres, les paie.

Celui qui fait un dommage doit le réparer.

 

Pr. fr. — Qui casse les verres, les paie. — Qui casse paie.

 

3108

vêre

Beûre à même verre (essonle).

 

litt. Boire au même verre (ensemble).

Vivre ensemble.

 

3109

vèsse

VESSE

Avu l' vèsse.

 

litt. Avoir la vesse.

Être inquiet, alarmé, avoir peur.

 

(littrê.) Pr. fr. — Avoir la venette. Cité par forir. Dict.

 

Maîs çou qui nos d'na pôr li vèsse,

Ci fout l' grande vwèle mètowe è pèce.

(HANSON. Les Luciade es vers lîgeois. Ch. VI, 1783.)

 

Ca mågré totes sès jèsses,

B.....a-st-avou l' vèsse,

Di nos vêy wårder l' ton.

(G. tbirurt. Li concours d'Aix-la-Chapelle. Ch. 187 .)

 

ph'lippe.

Mèye tones di bîre, èle vint d' atraper 'ne hîyetante vèsse ;

S' èlle n' ènn' a nin l' jènisse, c' èst qu' èlle a l' pê bin spèsse.

(Th. collette. Qui frète-je, si mi homme moréve ? II, sc. 9. 1882.)

 

charleroi.  Quand il ont vu sès brokes, il ont tèrtous ieû l' vèsse.

(L. beRNus. L' liyon. Fauve. 1873.)

 

3110

vèsse

Qui n'  pout vèssî, qu' i trote. (grossier)

 

litt. Qui ne peut vesser, qu'il trotte.

On doit faire ce qu'on peut.

 

verviers.   Lu gÅrde champÈte.

..... Ci-voci qu' on 1' garote.

Lu tch'vau. I n' sâreût pus roter.

LU GÅRDE CHAMPÈTE.

S' i n' pout vèssi, qu' i trote ;

Tot dreût å borguimaîsse,  i mè l' faut présinter.

(xhoffEr. Les bièsses. II, sc. 28. 1886.)

 

3111

vèssîe

VESSIE

Fé acware què lès vèssîes, c' èst dès lan­tèrnes. (MONS)                                           

 

litt. Faire croire que les vessies sont des lanternes.

Faire croire des choses absurdes et bizarres.

 

(acad.) Pr. fr. — Faire croire que vessies sont lanternes.

 

mons. L'amour è-st-aveûle ; éyét lès fèmes, c' èst si malin, fieu, qu' èles vos front acware què lès vèssîes, c' èst dès lantèrnes.

(moUtrieux. Des nouveaux conte dé quié. 1880.)

 

mons. Il avwat 'ne blague dè possédé èt i vos-arwat faît cware què ès vèssîes, c' èst dès lantèrnes.

(Arm. dè Mons 1881)

 

frameries.  On n' a qu' ine idée ; c' èst d' fé crwâe à lès djins

Què lès vèssîes, c' èst dès lantièrnes.

(J. dufrane.  Crwayèz ça, buvèz d' l' iau.  Chanson. 1890.)

 

charleroi.   Maîs l' mirake ènnè faît pus dès siènes.

Bon, du timps qu' on faît cwâre què vèssîye, c' èst lantiène.

(bernUs. Mathieu Lansberg dins l' pus', Fauve, 1873.)

 

lille.  J' crwa qu' i rit d' mi,

J' lî dit : min p'tit,

Dès vèssies n' sont pwint dès lantèrnes,

Tu parles aussi byin francès qu'  mi.

(desRousseaUx. Chansons lilloises, 1850.)

 

3112

pwèsse

VESTIBULE

Fer des årmes è pwèsse.

 

litt. Faire des armes dans le vestibule (sous le porche).

Tendre la main pour demander l'aumône (allonger le bras, comme ceux qui font de l'escrime).

On dit d'un fainéant ou d'un vagabond : I n' èst pus bon qu' à fé dès-årmes è pwèsse.

 

jodoigne.       I pëdrè 1' tchèna aus crayas. — lë satch aus lokes.

 

3113

vûde

VIDE

Ovrer à l’ vûde.

 

litt. Travailler dans le vide (inutilement).

Travailler sans résultat, sans profit.

Se mettre en frais, prendre beaucoup de peine pour une chose qui ne le mérite pas.

 

Pr. fr. — Jeter sa poudre aux moineaux. — Faire de la bouillie pour les chats. — Donner des coups d'épée dans l'eau. — Travailler pour le roi de Prusse.

 

variante.   Rètchî â meûr.

litt. Cracher au mur. variante.                        

 

Ovrer po l' coucou.

duBOis. Dji m' va t' aler fé gây.

beaUJean (à part).

Vos v' dinez bin des pônes

 A l' vûde, vî fré.

(delchef,  Pus vî, pus sot. Sc. 2. 1862.)

 

thoumas. Tant qu' à mi, djè l' veû bin, mès-èspèrances sont cûtes.

Lès plans qu' dj' aveû tiré, 'l âront stu faît à 1' vûde.

(TOUSSAINT.  Li groumancyin. I, sc. lre. 1872.)

 

Come is s' vèyet voltî, èt mutwè bin à l' vûde.

(DD. salme. Li djèrmale. Sc. 7. 1883.)

 

basse-allemagne. — Ins Blaue hinein reden.

 

12:37 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.