24/04/2016

Dès miles di spots satchîs do lîve da Dujardin (Lîdje) / Des milliers de proverbes tirés du livre de Dujardin (Liège)

Dejardin Joseph,

Dictionnaire des spots

ou proverbes wallons

 

Liège, Vaillant-Carmanne, 1892 

09:26 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/09/2010

Spots (sûte)

3100

vrêy

VÉRITÉ

On n' dit si bin l' vrêy qui tot riyant.

 

litt. On ne dit (jamais) si bien la vérité qu'en riant.

Souvent, à l'aide d'une plaisanterie, on peut dire des choses qui blesseraient si elles étaient dites sérieusement.

 

Castigat ridendo mores.

 

variante.   C' èst tot riyant qu' Harlikin dit 1' vrêy.

litt. C'est en riant qu'Arlequin dit la vérité.

 

variante.   biÈtEmÉ.

I n' qwîrt qu' ine saqwè, c' èst dè dîre li vrêy tot tchantant.

(SALME. Ine sîse èmon Djåke Bouhetê. Se. 4. 1879.)

 

verviers.  Momus è-st-ine longue lêwe

Qui dit 1' vrêy en riyant.

Maîs c' èst tos côps d' èpèye è l' êwe,

Et, come on dit,  lâver l' morian.

(xhoffer. Êpigramme. 1860.)

 

namur.                         

On dit sovint l' vèrité en riyant.

 

lille.                       Bouche qui rit n' blèsse pèrsone.

(vermesse. Voc. du patois lillois. -1861.)

 

3101 

vrêy

Si c' èst vrêy oûy, cè l' sèrè co d'min.

 

litt. Si c'est vrai aujourd'hui, ce le sera encore demain.

La vérité est immuable.

Se dit lorsqu'on ne veut pas accepter de suite les affirmations de quelqu'un, lorsqu'on veut avoir le temps de les contrôler.

 

3102

vrêy

C' èst si vî qui c' n' èst pus vrêy.

 

litt. C'est si vieux que ce n'est plus vrai.

C'est une chose qu'il faut oublier,  dont on  ne doit plus s'occuper.

 

simon.

Oh ! lèyans-le à rés' ; c' èst d'djà si vî qui ç' n' èst pus vrêy.

(Jean bury. Les deux fious. III, sc. VI. 1892.)

 

3103

vrêy

Qwand i dit l' vrêy, i lî tome on dint.

 

litt. Quand il dit la vérité, il lui tombe une dent.

« Se dit des menteurs d'habitude. »

(remacle. Dict. 4839.)

 

Ni fé nole astème sor lu, qwand i dit 'ne vrêye, i lî tome on dint èt s' lès-a-t-i co tos lès trinte-deûs.

 

var. mons.   zidÔre.

I  n' li tombe nié ène dint chake fwas qu' il a minti, assûré ; sans ça, il a bé long­temps qu' i n' sarwat pus ronjer d' ossiau.

(J. decléve. Totor et Choumaque. Se. 2. 1889.)

 

var. nivelles.   Quand i dit l' vèrité, i cwat qu' i mint.

 

3104

vèrité

L' vérité n' èst nin todi bone à dîre.

 

litt. La vérité n'est pas toujours bonne à dire.

II ne suffit pas d'avoir raison, il faut avoir du tact. Toutes vérités ne sont pas bonnes à dire. (acad.)

 

Pr. fr. — Quand on a la main pleine de vérités, il n'est pas toujours bon de l'ouvrir.

Cf. II ne faut pas parler de corde dans la maison d'un pendu.

 

biÈtEmÉ.

I n' qwîre qu' ine saqwè, c' èst dè dîre li vraiêy tot tchantant.

miTchÎ.

C' èst mutwè on dèfaut ; on spot dit qui l' vèrité n' èst nin todi bone à dîre.

(DD. SALME. Ine sîze èmon Jacques Bouhtay. Se. 4. 1879.)

 

jodoigne.   Lë vèrëté c' èst bia, min volà 1' pîre,

Èle n' èst ni todë boune à dîre.

 

frameRies. Maîs, malgré qué 1' vérité n' èst ni toudi bone dîse, dju vu r'dîre quand min.me.                                             

(bosquètia. Tambour battant. 1887.)

 

basse-allemagne. — Man muss nicht immer die Wahrheit sagen.

 

3105 

vérité

I a 'ne saquè qu' on n' in.me ni d' intinde, c' èst sès vèritès.                                    (Soignies)

 

litt. Il y a une chose qu'on  n'aime  pas à entendre, ce sont ses vérités.

Les reproches qui offensent sont presque toujours mérités.

(LlTTRÉ.)

 

3106

vèrat

VERRAT

On vèrat qui mosteûre si quowe vât mî qu' ine feume sins ritenowe.

 

litt.       Un verrat qui montre sa queue,

Vaut mieux qu'une femme sans retenue. Une femme sans pudeur se ravale au-dessous de la bête la plus immonde.

 

3107

vêre

VERRE

L' ci qui câsse lès vêres, lès paye. (marche.)

 

litt. Celui qui casse les verres, les paie.

Celui qui fait un dommage doit le réparer.

 

Pr. fr. — Qui casse les verres, les paie. — Qui casse paie.

 

3108

vêre

Beûre à même verre (essonle).

 

litt. Boire au même verre (ensemble).

Vivre ensemble.

 

3109

vèsse

VESSE

Avu l' vèsse.

 

litt. Avoir la vesse.

Être inquiet, alarmé, avoir peur.

 

(littrê.) Pr. fr. — Avoir la venette. Cité par forir. Dict.

 

Maîs çou qui nos d'na pôr li vèsse,

Ci fout l' grande vwèle mètowe è pèce.

(HANSON. Les Luciade es vers lîgeois. Ch. VI, 1783.)

 

Ca mågré totes sès jèsses,

B.....a-st-avou l' vèsse,

Di nos vêy wårder l' ton.

(G. tbirurt. Li concours d'Aix-la-Chapelle. Ch. 187 .)

 

ph'lippe.

Mèye tones di bîre, èle vint d' atraper 'ne hîyetante vèsse ;

S' èlle n' ènn' a nin l' jènisse, c' èst qu' èlle a l' pê bin spèsse.

(Th. collette. Qui frète-je, si mi homme moréve ? II, sc. 9. 1882.)

 

charleroi.  Quand il ont vu sès brokes, il ont tèrtous ieû l' vèsse.

(L. beRNus. L' liyon. Fauve. 1873.)

 

3110

vèsse

Qui n'  pout vèssî, qu' i trote. (grossier)

 

litt. Qui ne peut vesser, qu'il trotte.

On doit faire ce qu'on peut.

 

verviers.   Lu gÅrde champÈte.

..... Ci-voci qu' on 1' garote.

Lu tch'vau. I n' sâreût pus roter.

LU GÅRDE CHAMPÈTE.

S' i n' pout vèssi, qu' i trote ;

Tot dreût å borguimaîsse,  i mè l' faut présinter.

(xhoffEr. Les bièsses. II, sc. 28. 1886.)

 

3111

vèssîe

VESSIE

Fé acware què lès vèssîes, c' èst dès lan­tèrnes. (MONS)                                           

 

litt. Faire croire que les vessies sont des lanternes.

Faire croire des choses absurdes et bizarres.

 

(acad.) Pr. fr. — Faire croire que vessies sont lanternes.

 

mons. L'amour è-st-aveûle ; éyét lès fèmes, c' èst si malin, fieu, qu' èles vos front acware què lès vèssîes, c' èst dès lantèrnes.

(moUtrieux. Des nouveaux conte dé quié. 1880.)

 

mons. Il avwat 'ne blague dè possédé èt i vos-arwat faît cware què ès vèssîes, c' èst dès lantèrnes.

(Arm. dè Mons 1881)

 

frameries.  On n' a qu' ine idée ; c' èst d' fé crwâe à lès djins

Què lès vèssîes, c' èst dès lantièrnes.

(J. dufrane.  Crwayèz ça, buvèz d' l' iau.  Chanson. 1890.)

 

charleroi.   Maîs l' mirake ènnè faît pus dès siènes.

Bon, du timps qu' on faît cwâre què vèssîye, c' èst lantiène.

(bernUs. Mathieu Lansberg dins l' pus', Fauve, 1873.)

 

lille.  J' crwa qu' i rit d' mi,

J' lî dit : min p'tit,

Dès vèssies n' sont pwint dès lantèrnes,

Tu parles aussi byin francès qu'  mi.

(desRousseaUx. Chansons lilloises, 1850.)

 

3112

pwèsse

VESTIBULE

Fer des årmes è pwèsse.

 

litt. Faire des armes dans le vestibule (sous le porche).

Tendre la main pour demander l'aumône (allonger le bras, comme ceux qui font de l'escrime).

On dit d'un fainéant ou d'un vagabond : I n' èst pus bon qu' à fé dès-årmes è pwèsse.

 

jodoigne.       I pëdrè 1' tchèna aus crayas. — lë satch aus lokes.

 

3113

vûde

VIDE

Ovrer à l’ vûde.

 

litt. Travailler dans le vide (inutilement).

Travailler sans résultat, sans profit.

Se mettre en frais, prendre beaucoup de peine pour une chose qui ne le mérite pas.

 

Pr. fr. — Jeter sa poudre aux moineaux. — Faire de la bouillie pour les chats. — Donner des coups d'épée dans l'eau. — Travailler pour le roi de Prusse.

 

variante.   Rètchî â meûr.

litt. Cracher au mur. variante.                        

 

Ovrer po l' coucou.

duBOis. Dji m' va t' aler fé gây.

beaUJean (à part).

Vos v' dinez bin des pônes

 A l' vûde, vî fré.

(delchef,  Pus vî, pus sot. Sc. 2. 1862.)

 

thoumas. Tant qu' à mi, djè l' veû bin, mès-èspèrances sont cûtes.

Lès plans qu' dj' aveû tiré, 'l âront stu faît à 1' vûde.

(TOUSSAINT.  Li groumancyin. I, sc. lre. 1872.)

 

Come is s' vèyet voltî, èt mutwè bin à l' vûde.

(DD. salme. Li djèrmale. Sc. 7. 1883.)

 

basse-allemagne. — Ins Blaue hinein reden.

 

12:37 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Spots (sûte)

3114

vikårèye

Bin beûre èt bin magnî, c' èst l' mwètèye dè l’ vikårèye.

 

litt. Bien boire et bien manger, c'est la moitié de la vie.

Pour celui qui tient ce langage, l'autre moitié de l'existence doit sans doute être consacrée à bien digérer et à bien dormir.

 

3115

vèye

Téle vèye, téle fin.

 

litt. Telle vie, telle fin.

On meurt comme on a vécu. De telle vie, telle fin.

(Prov. communs, XVe siècle.) Cité par forir. Dict.

 

On dit sovint téle vèye, téle fin,

Mês on veût co télefëye,

Dès cis qu' ont stu co pus câlin,

Qui rivenèt d' leû soterèye.

(Jubilé du père Janvier, 1787)

 

jodoigne   Téle vîye, téle mwârt.

 

3116

vèye

Il a s' vèye cûte è s’ vinte.

 

litt. Il a sa vie cuite dans le ventre.

Il ne peut mourir.

 

On dit aussi : Il a l' âme colèye è s’ cwèrp. (corps)

 

12:31 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Spots (sûte)

3117

VIEUX.

Pus vî, pus sot.

 

litt. Plus vieux, plus sot.

Se dit le plus souvent d'un vieillard qui épouse une jeune fille, ou qui fait une sottise que la jeunesse seule pourrait excuser.

 

crahay.

A ! par ègzimpe, quî m' l' åreût dit !

A ! dji m' va påmer, fwèce di rîre ;

Èst-ce vos, bin vos qu' parole insi ?

Pus vî, pus sot, c' èst l' cas dè l' dîre.

(alcide  prYor. On dragon qui faît dès madames, 1867)

 

beaujean  Motus’, ayans bin sogne di n' måy dîre à pèrson.ne

L' comèdèye qui nos v'nans dè djouwer è l' mohone.

Èt, cisse ric'mandåcion, c' èst por mi come por vos,

Ca on nos rèspondreû fin sûr : pus vî, pus sot.

(delchef, Pus vî pus sot,  Sc. 9, 1862)

 

bÊta  Ca dj' wadjereû qui s' norèt catche pus d' ine papiyote ;

On dit pus vî, pus sot, j' ajoute : pus vèye pus sote.

(Th. collette, Ine vindjince, I, Sc. 10, 1878)

 

jalhaY                

BIÈTEMÉ  On-z-a råhon d' dîre : pus vî, pus sot.

matΠ Pah ! Il èst vîgreûs.

(xhoffer, Lès deûs sorodjes, I, Sc. 10, 1861)

 

namur  Pus vî, pus fô.

 

chaRleroi           

Pou in vî ome, c' èst come in spot,

On dit toudi pus vî, pus sot ;

Quand on pinse à ça, gn-a d' qwè braîre.

(bernus, L' vî gréson intrè sès deûs maîtrèsses, Fauve, 1873)

 

3118

Les vîs n' pèchet pus qu' au auzin. (marche.)

 

litt. Les vieux (hommes) ne pèchent plus qu'à l'hameçon.

 

Quand on est vieux, on n'est bon à rien; on ne peut plus pêcher. (calembour)

 

3119

Come lès vîs huflèt, lès djônes tchantèt.

 

litt. Comme les vieux sifflent, les jeunes chantent.

Influence de l'exemple.

 

Regis ad exemplar totus componitur orbis.

L'exemple d'un grand prince impose et se fait suivre : Quand Auguste buvait, la Pologne était ivre.

frédéric II. (V. fouRnier. L'esprit des autres, p. 180.)

 

variante 

Come lès vîs djâsèt,

Lès djônes aprindèt.

 

basse-allemagne  "Wie die Alten pfeiffen, zwitschern die Jungen.“

 

12:30 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Spots (sûte)

3120

Èsse ossi vî qu' Matîsalé.

 

litt. Être aussi vieux que Mathusalem. Mathusalem, patriarche, aïeul de Noë, a vécu 969 ans. Cette longévité a donné lieu à l'expression proverbiale : Vivre autant que Mathusalem. Cité par forir. Dict.

 

Èt i sèreût à sohêtî

Qui nosse Tchèstrè vikahe todi ;

Qu' i vike, qu' i vike, li binamé,

Qu' i vike pus’ qui Matîsalé.

(Paskèye so l’ révolucion d' Lîdje, arivêye li 18 d' awous’ 1789, Rec. BODY)

 

On djoû come oûy, po 'ne si bèle fièsse,

On tapereût l' ouh foû po l' finièsse.

Vîve Césâr, nosse binamé,

Ossi vî, ossi vî qu' Matîsalé.

(Ronde dès gårs d' oneûr, 1791, Rec.,  bodY)

 

On bribeû, tot tchènou, si vî qu' Matîsalé,

Qu' aveût stu, cohe à cohe, rascoyî on fa d’ lègne,

Di sogne, å long d' l' ivièr d' èsse mutwè èdjalé,

Tot d'rèné, quåsi stantche, loukîve d' ènnè raler.

(bailleux. Li bribeû èt l’ mwèrt, Fåve, 1831)

 

vaR. namur  C' èst vî come Hérôde.

 

charleroi  I vos faurè vikî pus vî qu'  Matusalèm.

(BERNUS. Bèrnârd Crokèt èyèt twas-ârsouyes. Fauve, 1873)

 

frameries           

Faurot qu' vos visse, tout bî compté,

Aussi lon.mint qu' Matieûsalé.

Pou qu' vos vyîsse seûlemint florîs

Vos-espayers èt vos pwarîs.

(Jos. DUFRANE. El grâd-pére èyèt lès trwas djônes-omes, Fauke,  1890)

 

12:28 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Spots (sûte)

 

3121

vilin

VILAIN.

Fez dè bin à on vilin, i v' tchêye è l' min.

 

litt. Faites du bien à un vilain, il vous chie dans la main.

 

Un avare, pour se dispenser de la reconnaissance, se plaint même des services qu'on lui rend. Et dans un sens plus étendu: un malhonnête homme paie ordinairement d'ingratitude les services qu'on lui rend. (acad.)

 

Pr. fr. — Graissez les bottes d'un vilain, il dira qu'on les lui brûle. — Chantez à l'âne, il vous fera des pets.

Cf. rabelais, liv. I, ch. 21; loysel, Inst. cout., n° 49.

 

Oignez vilain, il vous poindra. Peignez vilain, il vous oindra.

(LEROUX DE LlNCY, t.   II, p. 1 OC.)

 

Oignez le vilain la paume et il chira ens.

(Proverbes vulgaux et ruraux, XIIIe siècle.)

 

Malo, qui bene facit, pejorem facit. Cité par forir. Dict.

 

variante.           

C' è-st-ine saqwè qu' on dit : oblidjîz on vilin

Et lu v' rètcherè è l' min.

(BAILLEUX, L' ome èt l' sint d' bwès, Fåve, 1852)

 

variante

colas Avez v' dilaké lès cowètes di vosse boûsse, Mitchî, po l' måvas pèkèt qui v's-avez bu ?

(À pårt) On-z-a rêson dè diîe, fez dè bin à on tchin, i v' hagne è l' min.

(DD. salme, Ine sîze amon Jacques Bouhtay, Sc. 10, 1879)

 

maRche

Après lès binfaîts, on vilin

T' frè one saqwè qui pûwe è l' mwin.

(alexandre,  P'tit corti, 1860)

 

namuR

Fioz do bin à on vilin,

On sét todi ci qu' il è r'toûne.

(J. colson, Bèrtine èt Mérète, Ch. 1862)

 

var. namur

Fioz do bin à on pourcia, i vos tchîrè dins l' mwin.

 

 

charleroi 

Fèyèz du bin à in vilin,

I vos tchîra dins vo mwin.

(bernus,  Azôr èyèt Picârd du grand monarke, Fauve, 1873)

 

var. mons  Rindez sèrvice à-n-in baudèt,

I vos faît in pèt à vo nez.

 

lille  (France) Qui fait du bien à-n-un vilin,

Est sûr qu' i li crachera dins s' min.

(desrousseaux, Chansons lilloises, 1854)

 

st-quentin  (France) Graissiez lès botes d' in vilin, in n'a qu' chès crotes d' rèste.

- Oblijez in baudèt, i vous fwèt in pèt.

(CORBLET, Glossaire, 1851)

 

Prov. provençal.  

Vougnas villain vous pougnera,

Pougnas villain vous vouignira.

(Revue des langues romanes, 1881)

 

 

12:27 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Spots (sûte)

3122

windê

VILEBREQUIN

Il èst fêt come on wîndê.

 

litt. Il est fait comme un vilebrequin.

Se dit d'un homme mal fait, contrefait.

 

3123

vèye

VILLE

(vèye : en est-wallon = vile : dans les autres dialectes wallons ; aussi : -vîye dans des noms de lieu en namurois : Pârfondevîye (Profondeville), -vèye (Honvèye : Honville) en sud-wallon, …)

 

Couyèt, Lyon, c' èst deûs bèlès viles. (namur.)

 

litt. Couillet, Lyon sont deux belles villes.

Réponse ironique à une personne qui conte un canard, une hâblerie.

 

variante.                             

Caporâl èt jènèrâl,

C' èst todi en râl.

 

3124

vèye

I n' èst nin d' vèye, il èst d' viyèdje. (malmedy)

 

litt. Il n'est pas de ville (à voir = d’ vèy), il est de village.

Proverbe calembourique.

 

3125

vin

VIN

Un vêre deu vin dins ène vièye panche,

Ch' èst in ètincheon dins ène vièye granje.

(tournai) (picard)

 

litt. Un verre de vin dans une vieille panse, C'est un étançon dans une vieille grange. Le bon vin réconforte et soutient les vieillards. Le vin est le lait des vieillards.

 

12:26 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |